NOE®tec – Branich-Tunnel

  • La société Ed. Züblin AG a utilisé un chariot de dalle NOEtec pour le bétonnage de la voûte surplombant les portails du tunnel.

  • Le grand dégagement qu'offre le chariot de dalle NOEtec a permis la libre circulation des véhicules alimentant le chantier du tunnel.

  • Le grand dégagement qu'offre le chariot de dalle NOEtec a permis la libre circulation des véhicules alimentant le chantier du tunnel.

  • Chariot de renforcement NOEtec pour les travaux d'armature des emplacements d'arrêt d'urgence. Le niveau supérieur a été rentré et le niveau médian rabattu pour permettre le transport jusqu'à l'emplacement d'arrêt d'urgence suivant.

  • Des étais pour charges lourdes NOE LS 200 ont servi de soutien de retour.

  • Le bétonnage des parois des portails du tunnel a été réalisé grâce aux panneaux de coffrage de grande superficie NOEtop. L'emplacement des points d'entretoisement peut être librement déterminé au sein de la ceinture.

  • Le coffrage de mur NOEtop a également servi pour la construction des bâtiments d'exploitation Est et Ouest.

Exemple du tunnel Branich : NOEtec – le système de coffrage idéal pour la réalisation de projets de génie civil

Deux tâches complètement différentes réalisées grâce au système NOEtec

La construction du tunnel Branich de 1796 m de long s'inscrit dans la réalisation du contournement de la localité de Schriesheim (RFA). Pour la construction de ce tunnel, NOE-Schaltechnik a fait appel à NOEtec, son système de coffrage hautement flexible dédié aux ouvrages de génie civil, afin de développer deux chariots de taille devant être partiellement ajustable pour venir à bout de tâches complètement différentes les unes des autres.

Le tunnel Branich de 1796 m de long est actuellement en cours de construction ; il fait partie de la voie de contournement de Schriesheim, localité située sur la route de montagne au nord de Heidelberg. Quelque 1600 m seront construits suivant les règles des mineurs tandis qu'environ 200 m le seront selon le mode de construction à ciel ouvert. Pour cette portion à ciel ouvert, les responsables ont fait confiance aux systèmes de coffrage NOEtec et NOEtop de NOE-Schaltechnik, Süssen (RFA).

NOEtec et NOEtop

NOEtec est un système de coffrage de poutre et d'échafaudage se composant d’un nombre raisonnable d’éléments individuels qui peuvent être combinés individuellement entre eux. Ceci lui confère toute la flexibilité requise pour réaliser des solutions spécifiques d'un chantier à l'autre. Il a ainsi pu faire tout particulièrement ses preuves lors de la construction du tunnel Branich. En effet, les responsables ont fait appel à ce système en quatre endroits différents de ce chantier pour deux tâches distinctes : les voûtes des deux portails du tunnel ont été bétonnées à l'appui d'un chariot de dalle automoteur NOEtec. Puis un chariot de renforcement NOEtec a été utilisé pour les emplacements d'arrêt d'urgence à l'intérieur du tunnel.

NOEtop est un coffrage de mur qui se distingue plus particulièrement par ses panneaux de coffrage de grande superficie. Le plus grand panneau de coffrage d'une superficie de coffrage de 14 m² est l'un des plus grands sur le marché. Le coffrage cadre en acier est particulièrement robuste : il résiste à une pression du béton de 88 kN/m². Grâce à sa ceinture intégrée, il peut quasiment s'employer comme coffrage de poutre, sachant que l'emplacement des points d'entretoisement peut être librement déterminé.

Chariot de dalle NOEtec

Les deux portails de tunnel ont été érigés selon le mode de construction à ciel ouvert. La société Ed. Züblin AG de Stuttgart a utilisé le système de coffrage NOEtop pour les parois latérales. Afin de pouvoir dresser rapidement la voûte, les responsables du chantier ont fait construire un chariot de dalle NOEtec que les techniciens NOE ont conçu sur mesure pour cette tâche à partir des éléments constitutifs du système NOEtec. Ce chariot faisait env. 10 m de long sur 9,6 m de large pour 6 m de haut. Sur les poutrelles NOEtec, les poutrelles en bois H20 NOE ont servi de supports de platelage au revêtement de coffrage NOEform. Ceci a permis de bétonner une surface de dalle d'environ 100 m² en une seule opération. Une fois le béton durci, le chariot a été abaissé par un système hydraulique d'environ 20 cm puis avancé vers le tronçon suivant. L'entreprise chargée des travaux a utilisé des étais pour charges lourdes NOE LS 200 en guise de soutien de retour.

Bien qu'un chariot NOEtec puisse paraître relativement filigrane, il est néanmoins capable de supporter des charges énormes. Ainsi, le chariot de dalle a dû supporter pour chaque section de bétonnage du tunnel Branich une charge avoisinant les 360 tonnes.

Chariot de renforcement NOEtec

Le chariot de renforcement également conçu à partir du système NOEtec a pour sa part dû répondre à des exigences de nature bien différente. Il a été employé en tant qu'échafaudage mobile pour les deux emplacements d'arrêt d'urgence de la galerie construite suivant les règles des mineurs. Sur ce chariot d'environ 14 m de large, 10 m de long et 9 m de haut, trois niveaux de travail ont été au total installés à partir desquels le béton armé a été mis en place. Le chariot a été utilisé cinq fois pour chacun des deux emplacements d'arrêt d'urgence. Il a donc fallu le déplacer du premier emplacement une fois fini vers le deuxième, ce qui n'est pas aussi simple qu'on pourrait le penser à première vue. En effet, aux abords des emplacements d'arrêt d'urgence de part et d'autre de la chaussée, la section du tunnel est supérieure d'environ 2,5 m au reste du tunnel.

Comme le temps est compté sur tout chantier de construction, les techniciens de NOE ont fait en sorte de ne pas avoir à démonter intégralement le chariot pour le faire passer à travers la section plus étroite en vue de rejoindre l'emplacement d'arrêt d'urgence suivant. C'est pourquoi le chariot de renforcement a été conçu de sorte à pouvoir abaisser la plateforme supérieure et rabattre sur le côté la plateforme médiane.

Ainsi, le chariot de renforcement a pu être aisément déplacé vers l'emplacement suivant pour y être à nouveau « déployé » à la hauteur nécessaire.

Les avantages du système NOEtec – des temps de montage réduits

Le recours aux chariots NOEtec pour la construction du tunnel Branich est un nouvel exemple de la flexibilité d'emploi du système NOEtec. Il a également convaincu par ses temps de montage réduits et son assemblage auto-explicatif. Pour le tunnel Branich, cela n'a par exemple pris que 7 jours ouvrés à l'équipe de montage pour assembler le chariot de dalle ou le chariot de renforcement. De plus, les deux chariots NOEtec ont été conçus de sorte à garantir en dessous d'eux le libre passage des véhicules utilitaires sur le chantier, évitant ainsi toute perturbation dans l'exploitation du tunnel.

Le système flexible NOEtec de NOE-Schaltechnik a donc contribué à ce que le tunnel Branich puisse être entièrement achevé pour 2016, sans compter l'allègement sensible apporté au trafic routier de la ville de Schriesheim.

Panneau de chantier :

  • Maître d’ouvrage : Land de Bade-Wurtemberg, présidence du gouvernement de Karlsruhe
  • Entreprise chargée des travaux : Ed. Züblin AG, Stuttgart